Une sélection d’indicateurs vous permet de suivre, chaque mois ou chaque trimestre, l'évolution de la conjoncture sous forme de graphiques interactifs et de séries statistiques. Un moyen simple et rapide d'intégrer les chiffres départementaux les plus récents dans vos tableaux de bord.

 

Chiffres d’affaires des entreprises (données cumulées sur 4 trimestres)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur T(millions d'euros)Évolution T/T-4 (%)Cumul sur 4 trimestres (millions d'euros)Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 2 915 + 10,9 11 676 + 5,2
Centre-Val de Loire 2018T4 24 061 + 2,9 95 258 + 2,4
France 2018T4 1 321 570 + 6,3 5 167 202 + 4,8

Source : DDFIP

Description de l’indicateur : chiffre d’affaires en millions d’euros des entreprises au régime réel normal (EM, ET, ES, EB, EO, AM), y compris régimes mini réel (RM, RT, RS) et simplifié agricole (AET), y compris les entreprises installées en Loir-et-Cher mais relevant de la Direction des grandes entreprises.
Unité : millions d'euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Commerce extérieur de produits industriels (hors matériel militaire)

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution T/T-4 (%)  Cumul 4 trimestres (millions d'euros)  Évolution An/An-1 (%)  Taux de couverture  
  ExportImportExportImportExportImportValeur (%)Évolution T/T-4 (en points
Loir-et-Cher 2018T4 - 6,9 + 7,6 1 933 2 229 + 3,9 + 2,2 82,5 - 12,9
Centre-Val de Loire 2018T4 + 2,3 + 6,9 18 783 18 190 + 1,2 + 2,5 103,0 - 4,6
France 2018T4 + 4,3 + 3,0 480 304 556 085 + 4,2 + 3,2 88,6 + 1,1

Source : Direction Régionale des Douanes et Droits Indirects  - Centre

Description de l’indicateur : montant en millions d'euros des importations et des exportations de produits industriels (hors matériel militaire).
Unité : millions d’euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.
Taux de couverture : rapport entre les exportations et les importations en valeur.


Recours au travail temporaire

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution M/M-12 (%)Cumul sur 1 anÉvolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher Fév. 2019 - 2,7 145 692 + 1,0

Il convient d’accorder une valeur relative à ces chiffres : toutes les déclarations préalables effectuées ne se traduisent pas forcément par une embauche.
Source : Urssaf Centre-Val de Loire (Services statistiques régionaux). 

Description de l’indicateur : nombre de déclarations préalables à l'embauche (DPAE) devant être remplies par tout employeur qui envisage de recruter un salarié.
Unité : nombre de déclarations.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Investissements des entreprises (données cumulées sur 4 trimestres)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur T (millions d'euros)Évolution T/T-4 (%)Cumul sur 4 trimestres (millions d'euros)Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 98 - 6,0 446 - 6,3
Centre-Val de Loire 2018T4 843 - 2,6 3 739 + 7,0
France 2018T4 53 536 + 7,1 220 767 + 7,0

Source : DGFIP

Description de l’indicateur : montant en millions d’euros des investissements reconstitué à partir de la TVA déductible sur  immobilisations inscrites au bilan et concernant les  entreprises qui déclarent selon le régime réel normal. Les investissements sont issus des déclarations déposées au cours des trimestres indiqués.
Unité : millions d’euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Locaux d’activités mis en chantier (surfaces cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution M/M-1 (%)Cumul sur 12 mois (milliers de m²)Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher Déc. 2018 + 1,2 165,0 + 1,7
Centre-Val de Loire Déc. 2018 - 2,3 852,0 - 14,2
France Déc. 2018 + 0,1 26 170,4 + 2,2

Source : DREAL – Fichier SITADEL 2

Description de l’indicateur : surface finale des locaux destinés aux activités ayant fait l'objet d'une déclaration d'ouverture de chantier.
Unité : m2.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Locaux d’activités autorisés (surfaces cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleCumul sur 12 mois(milliers de m²)Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher Déc. 2018 143,5 - 57,9

Source : DREAL – Fichier SITADEL 2

Description de l’indicateur : surface des locaux destinés aux activités ayant fait l'objet d'une autorisation de construire.
Unité : m2.
Fréquence de mise à jour : mensuelle. 


Taux de reste à recouvrer des cotisations Urssaf

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeurÉvolution M/M-12 (en points)
Loir-et-Cher 2019T1 2,28 + 0,58

Source : Urssaf Centre-Val de Loire (Services statistiques régionaux)

Description de l’indicateur : part des cotisations Urssaf restant dues à leur échéance.
Unité : pourcentage.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.
Moyenne mobile : voir définition.


 Chômage partiel (heures réellement consommées)

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution T/T-4 (%)Cumul sur 4 trimestresÉvolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2019T1 - 13,4 23 451 - 45,1

Source : UD DIRECCTE Loir-et-Cher 

Description de l’indicateur : nombre d'heures de chômage partiel réellement consommées.
Unité : heures .
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.
NB : les données du dernier trimestre sont provisoires.


Créations d’entreprises industrielles et commerciales (données cumulées sur 4 trimestres)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur trimestreÉvolution T/T-4 (nombre)Évolution du cumul An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T3 194 + 14 + 4,2

* les chiffres sont provisoires pour les 3 derniers trimestres
Source : Chambre de Commerce et d’Industrie de Loir-et-Cher

Description de l’indicateur : nombre de créations pures (création ex nihilo, création d'un établissement économiquement actif jusqu'alors inexistant).
Unité : nombre d'entreprises.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Radiations d’entreprises industrielles et commerciales (données cumulées sur 4 trimestres)

TerritoireDate dernière donnée définitiveValeur trimestre définitifÉvolution T/T-4 (nombre)Évolution du cumul données définitives An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2017T4 233 + 25 - 0,5

* les chiffres sont provisoires pour les 3 derniers trimestres
Source : Chambre de Commerce et d’Industrie de Loir-et-Cher

Description de l’indicateur : nombre de radiations pures (radiation définitive, radiation d'un établissement ne faisant pas l'objet d'un transfert d'activité).
Unité : nombre d'entreprises.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Mouvements des entreprises artisanales

TerritoireDate dernière donnée disponibleImmatriculations données cumuléesÉvolution An/An-1 (nombre)Radiations données cumuléesÉvolution An/An-1 (nombre)
Loir-et-Cher 2018T4* 846 + 69 363 - 198

* données provisoires
Source : Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Loir-et-Cher – Répertoire des Métiers

Description de l’indicateur : nombre de créations et de radiations d'entreprises artisanales relevant du répertoire des Métiers.
Unité : nombre d'entreprises artisanales.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Défaillances d'entreprises (données cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleCumul sur 12 moisÉvolution du cumul An/An-1 (nb)
Loir-et-Cher Janv. 2019 261 + 1
Centre-Val de Loire Janv. 2019 1 902 + 26
France Janv. 2019 54 233 + 192

Source : Banque de France

Description de l’indicateur : une entreprise est en situation de défaillance ou de dépôt de bilan à partir du moment où une procédure de redressement judiciaire est ouverte à son encontre. Cette procédure intervient lorsqu'une entreprise est en état de cessation de paiement, c'est-à-dire qu'elle n'est plus en mesure de faire face à son passif exigible avec son actif disponible.
Unité : nombre de défaillances, tous secteurs d'activités, toutes tailles d'entreprises.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Crédits d'équipement des entreprises (données cumulées sur 4 trimestres)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur T(millions d'euros)Évolution T/T-4 (%)Cumul sur 4 trimestres (millions d'euros)Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 6 682,8 + 19,5 26 189,9 + 20,5
Centre-Val de Loire 2018T4 54 446,6 + 4,7 212 796,7 + 4,4
France 2018T4 1 476 217,4 + 5,4 5 776 897,4 + 5,0

Source : Banque de France

Description de l’indicateur : montant des crédits accordés aux entreprises pour leur équipement.
Unité : millions d'euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Crédits de trésorerie (données cumulées sur 4 trimestres)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur T(millions d'euros)Évolution T/T-4 (%)Cumul sur 4 trimestres (millions d'euros)Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 1 819,6 + 5,6 7 280,2 + 7,8
Centre-Val de Loire 2018T4 16 278,5 - 0,6 65 761,5 + 5,4
France 2018T4 977 588,3 + 6,6 3 801 970,9 + 4,9

Source : Banque de France

Description de l’indicateur : montant des crédits accordés aux entreprises pour leur trésorerie.
Unité : millions d'euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

Une sélection d’indicateurs vous permet de suivre, chaque mois ou chaque trimestre, l'évolution de la conjoncture sous forme de graphiques interactifs et de séries statistiques. Un moyen simple et rapide d'intégrer les chiffres départementaux les plus récents dans vos tableaux de bord.

 

L'emploi salarié

Rappel méthodologique : depuis le 1er trimestre 2006, l’Indicateur 41 intègre l’exploitation des séries statistiques nouvellement diffusées par l’URSSAF sur l’emploi salarié et la masse salariale. Celles-ci sont disponibles par zone d’emploi et grand secteur d’activité, en données corrigées des variations saisonnières. Elles ne prennent pas en compte la fonction publique d’Etat et le secteur agricole. Les séries sont révisées sur les quatre derniers trimestres.

 

Évolution de l'emploi salarié en données CVS 

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution M/M-12 (en nb)Évolution M/M-12 (%)
Loir-et-Cher Déc. 2018* - 618 - 0,8
Centre-Val de Loire Déc. 2018* - 3 668 - 0,6
France Déc. 2018* + 165 598 + 0,9

* données provisoires

Source : Urssaf de Loir-et-Cher, StatUr Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur :  effectifs salariés du secteur privé (hors fonction publique d'Etat et secteur agricole) corrigés des variations saisonnières.
Unité : nombre d'emplois.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

 

Évolution de l’emploi salarié en données CVS par grand secteur (base 100 au premier trimestre 2009)

SecteurDate dernière donnée disponibleValeurÉvolution M/M-12 (%)Évolution M/M-12 France (%)
Industrie (+ agriculture) Déc. 2018* 19 540 - 0,9 + 0,3
Construction Déc. 2018* 6 240 + 0,8 + 1,9
Commerce Déc. 2018* 11 410 + 0,4 + 0,6
Intérim Déc. 2018* 5 110 - 2,2 - 3,3
HCR Déc. 2018* 4 280 + 1,2 + 1,8
Autres services Déc. 2018* 30 550 - 1,5 + 1,3

* données provisoires

Source : Urssaf de Loir-et-Cher, StatUr Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur : évolution en pourcentage des effectifs salariés du secteur privé (hors fonction publique d’Etat et secteur agricole) corrigés des variations saisonnières par grand secteur.
Unité : pourcentage.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

 

Évolution de la masse salariale en données CVS

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution M/M-12 (%)
Loir-et-Cher Déc. 2018* + 0,7
Centre-Val de Loire Déc. 2018* + 1,6
France Déc. 2018* + 3,5

* données provisoires

Source : Urssaf de Loir-et-Cher, StatUr Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur : montant en millions d’euros de la masse salariale des entreprises du secteur concurrentiel, corrigée des variations saisonnières.
Unité : millions d’euros.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Les demandeurs d'emploi

Rappel méthodologique : de nouvelles règles de comptabilisation des chômeurs ont été mises en œuvre à partir de février 2009. La distinction ne se fait plus par rapport au type d’emploi recherché (durable ou saisonnier, à temps plein ou partiel), mais selon la position au regard de l’emploi dans le mois précédent l’inscription. Les anciennes catégories 1 à 8 ont ainsi été remplacées par 5 catégories :

  • Cat A : personnes immédiatement disponibles, n’ayant pas du tout travaillé le mois précédent ;
  • Cat B : personnes immédiatement disponibles, ayant travaillé moins de 78 h le mois précédent ;
  • Cat C : personnes immédiatement disponibles, ayant travaillé plus de 78 h le mois précédent ;
  • Cat D : personnes non disponibles immédiatement en raison d’un stage, d’une formation, de la maladie… (ancienne cat 4) ;
  • Cat E : personnes pourvues d’un emploi, à la recherche d’un autre emploi (ancienne cat 5).

Par ailleurs, l’ensemble des séries sera désormais corrigé des variations saisonnières. Pour permettre un suivi dans le temps, les catégories A, B et C ont fait l’objet d’une rétropolation depuis début 1997 pour les données départementales.

Information : chaque année est menée une campagne d’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières (CVS), pour tenir compte de l’évolution de la saisonnalité au cours de la dernière année. Cette campagne conduit à modifier l’ensemble des séries CVS diffusées sur la période janvier 1996-décembre 2013. La même opération est menée au niveau national.

 

Demandes d’Emploi

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution T/T-1 cat. A (%)Évolution A/A-1 cat. A (%)Évolution A/A-1 cat. A, B, C (%)
Loir-et-Cher 2018T4 - 2,5 - 3,2 - 2,0
Centre-Val de Loire 2018T4 - 1,0 - 0,4 - 0,4
France métropolitaine 2018T4 - 1,1 - 1,5 - 0,3

Source : Pôle emploi Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur : nombre moyen de demandes d'emploi de cat. A et ABC inscrites au cours du trimestre. Cette donnée est calculée à partir des séries mensuelles CVS-CJO (corrigées des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables).
Unité : nombre moyen de demandes.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

 

Demandes d’emploi enregistrées (cat. A, B, C) CVS-CJO

TerritoireDate dernière donnée disponibleNombre moyenÉvolution T/T-4 (%)Évolution du cumul An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 2 240 - 6,7 - 3,6
Centre-Val de Loire 2018T4 19 340 - 1,7 - 1,9
France métropolitaine 2018T4 511 200 - 3,6 nc*

* non communiqué

Source : Pôle emploi Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur : nombre moyen de personnes (cat. A, B, C) qui s’inscrivent à Pôle emploi au cours du trimestre pour différents motifs (fin de contrat de travail, première entrée, retour d'inactivité, réinscription rapide, etc.). Cette statistique mesure un flux.
Unité : nombre moyen d'entrées.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

 

Ruptures conventionnelles de CDI homologuées dans le mois (données cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution M/M-1 (%)Cumul sur 12 moisÉvolution du cumul An/An-1 (%)
Loir-et-Cher Déc. 2018 - 0,6 1 548 + 1,4

Source : UD DIRECCTE Loir-et-Cher

Description de l’indicateur : nombre de demandes de ruptures conventionnelles de CDI homologuées dans le mois par l'Unité Territoriale Loir-et-Cher de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi (UT DIRECCTE)
Unité : nombre de ruptures conventionnelles.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.

 

Demandes d’emploi sorties (cat. A, B, C) CVS-CJO

TerritoireDate dernière donnée disponibleNombre moyenÉvolution T/T-4 (%)Évolution du cumul An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 2 370 0,0 - 1,0
Centre-Val de Loire 2018T4 19 800 + 0,5 - 0,5
France métropolitaine 2018T4 522 000 - 0,3 nc*

* non communiqué

Source : Pôle emploi Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur : nombre moyen de personnes qui sortent des listes de Pôle emploi au cours du trimestre pour différents motifs (reprise d'emploi, entrée en stage, arrêt de la recherche, etc.). Il s'agit également d'une statistique de flux.
Unité : nombre moyen de sorties.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

 

Taux de chômage

TerritoireDate dernière donnée disponibleÉvolution M/M-3 (en points)Évolution M/M-12 (en points)
Loir-et-Cher Déc. 2018 - 0,3 - 0,1
ZE Blois Déc. 2018 - 0,5 - 0,2
ZE Romorantin-Lanthenay Déc. 2018 - 0,4 - 0,2
ZE Vendôme Déc. 2018 - 0,3 - 0,5
Centre-Val de Loire Déc. 2018 - 0,2 0,0
France Déc. 2018 - 0,3 - 0,1

L'INSEE fait paraître une série actualisée des taux de chômage basés sur les résultats de l'enquête emploi nouvelle formule. Cette modification a pris effet avec les taux du 4ème trimestre 2013. Ces derniers ont été rétropolés sur la même base de manière à pouvoir effectuer des comparaisons dans le temps.

* estimations provisoires
Source : DIRECCTE Centre-Val de Loire

Description de l’indicateur : le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active (actifs occupés + chômeurs).
Unité : pourcentage.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.

 

Limite de l'indicateur : le nouveau découpage des zones d'emploi ne correspond plus aux arrondissements.


L'offre d'emploi

 

Les déclarations préalables à l’embauche (hors travail temporaire et agriculture)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur (trimestre)Évolution T/T-4 (%)Cumul sur 1 anEvolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher Fév. 2019 16 388 + 0,6 77 997 + 1,3

Source : Urssaf Centre-Val de Loire(Services statistiques régionaux). Il convient d'accorder une valeur relative à ces chiffres : toutes les déclarations préalables effectuées ne se traduisent pas forcément par une embauche.

Description de l’indicateur : déclaration unique d’embauche permet d’effectuer les formalités liées à l’embauche d’un salarié.
Unité : nombre de déclarations.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.

Une sélection d’indicateurs vous permet de suivre, chaque mois ou chaque trimestre, l'évolution de la conjoncture sous forme de graphiques interactifs et de séries statistiques. Un moyen simple et rapide d'intégrer les chiffres départementaux les plus récents dans vos tableaux de bord.

 

Revenu de Solidarité Active (RSA)

Rappel méthodologique : le Revenu de Solidarité Active (RSA) remplace les dispositifs RMI et API (Allocation Parent Isolé). Depuis le 1er janvier 2016, le « rSa activité » n'existe plus. Il se présente désormais sous la forme du « rSa» destiné aux personnes de plus de 25 ans sans revenus et dès 18 ans sous certaines conditions. Son montant varie selon la composition du foyer.

TerritoireDate dernière donnée disponibleNombre total de bénéficiairesÉvolution M/M-3 (%)Évolution M/M-12 (%)
Loir-et-Cher Sept. 2018 6 590 - 0,9 - 0,2
Centre-Val de Loire Sept. 2018 56 242 - 1,2 + 1,7
France Sept. 2018 1 615 248 - 1,2 + 0,6

Source : CNAF

Description de l’indicateur : nombre de bénéficiaires du RSA. Dispositif mis en place au 01/06/2009, modifié au 01/01/2016.
Unité : nombre de bénéficiaires.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.


Dossiers de surendettement déposés

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur des 6 derniers moisÉvolution S/S-2 (%)
Loir-et-Cher Sept. 2017 453 - 2,2
Centre-Val de Loire Sept. 2017 4 142 - 8,5
France Sept. 2017 87 004 - 9,3

Source : secrétariat de la Commission de surendettement

Description de l’indicateur : nombre de dossiers déposés auprès de la commission de surendettement de la Banque de France.
Unité : nombre de dossiers.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.
Moyenne mobile : voir définition.


  Logements commencés en Loir-et-Cher (données cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleLogements individuels cumul sur 12 moisÉvolution An/An-1 (%)Logements collectifs cumul sur 12 moisÉvolution An/An-1 (%)Logements totaux cumul sur 12 moisÉvolution An/An-1(%)
Loir-et-Cher Déc. 2018 771 + 22,2 95 - 38,3 866 + 10,3
Centre-Val de Loire Déc. 2018 5 417 - 5,4 3 459 - 20,0 8 876 - 11,6

Source : DREAL - SITADEL 2

Description de l’indicateur : nombre de logements individuels et collectifs mis en chantier.
Unité : nombre de logements.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


  Logements autorisés en Loir-et-Cher (données cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleLogements individuels cumul sur 12 mois - Évolution An/An-1 (%)Logements collectifs cumul sur 12 mois - Évolution An/An-1 (%)Logements totaux cumul sur 12 mois - Évolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher Déc. 2018 - 23,5 - 48,3 - 28,8
Centre-Val de Loire Déc. 2018 - 10,2 - 28,1 - 17,6

Source : DREAL - SITADEL 2

Description de l’indicateur : nombre de logements individuels et collectifs autorisés.
Unité : nombre de logements.
Fréquence de mise à jour : mensuelle.


Évolution du marché immobilier dans l’ancien (montant des transactions)

Source : DGFIP

Description de l’indicateur : montant des transactions. Base reconstituée d’après le montant des taxes relatives aux droits de mutations à titre onéreux.
Unité : millions d'euros.
Fréquence de mise à jour :
trimestrielle.
Moyenne mobile : voir définition.


Crédits à l'habitat (données cumulées sur 12 mois)

TerritoireDate dernière donnée disponibleValeur T(millions d'euros)Évolution T/T-4 (%)Cumul sur 4 trimestres(millions d'euros)Evolution An/An-1 (%)
Loir-et-Cher 2018T4 12 490,4 + 3,9 49 215,5 + 4,1
Centre-Val de Loire 2018T4 119 729,4 + 4,0 471 657,4 + 4,5
France 2018T4 3 464 634,0 + 6,7 13 491 180,7 + 6,4

Source : Banque de France

Description de l’indicateur : montant des crédits accordés aux particuliers pour leur logement.
Unité : millions d'euros.
Fréquence de mise à jour :
trimestrielle.

 

126 108 emplois en Loir-et-Cher

  • L'Insee a recensé 126 108 emplois en Loir-et-Cher en 2013, dont 16 530 non salariés (voir définition), soit 13,1 %. Ce nombre est en augmentation en lien avec le développement de l'autoentrepreneuriat.
  • La répartition sectorielle de ces emplois diffère du profil national. Le commerce et les services en regroupent 70 %, contre 77,7 % en France Métropolitaine.
  • Le poids de l’agriculture (4,3 %) et celui de l’industrie (18,1 %) sont en revanche plus élevés.
  • 44,2 % sont occupés par des femmes
  • Plus de 14 % des salariés travaillent à temps partiel.

Répartition des emplois totaux en Loir-et-Cher selon le secteur d’activité en 2013 (en %)

D'après source : Insee RP 2013 exploitations complémentaires emplois au lieu de travail. Com. transports services div : Commerce transports services divers - Adm pub ens. santé action soc : Administration publique enseignement santé action sociale

 

Nombre d'emplois au lieu de travail par statut et secteur d'activité économique en Loir-et-Cher en 2013

 Salariés  Non salariés  Ensemble 
 Nombre%Nombre%Nombre%
Agriculture 2 470 2,2 2 966 19,9 5 436 4,3
Industrie 21 612 19,5 1 236 8,3 22 848 18,1
Construction 7 153 6,4 2 274 15,3 9 427 7,5
Commerce, transports et services divers 43 209 38,9 6 717 45,1 49 926 39,6
Adminstration publ, enseignement, santé, action sociale 36 606 33,0 1 704 11,4 38 310 30,4
Ensemble 111 049 100 14 897 100 125 948 100

Source : Insee, RP 2013 exploitation complémentaire.

 

Une répartition spatiale articulée autour de quelques pôles d’emplois structurants et de nombreux pôles d’appui

  • Le département compte 13 pôles d’emplois au sens de l’INSEE (voir définition), c’est-à-dire regroupant au moins 1 500 emplois.
  • Le territoire est par ailleurs maillé par 24 pôles secondaires (500 emplois et plus), dont 6 regroupent plus de 1 000 emplois.
  • Les trois pôles chefs-lieux d'arrondissement concentrent 52 % des emplois, dont 35 % pour celui de Blois.

Définitions
Emplois salariés et non salariés
Un salarié est une personne qui travaille, aux termes d'un contrat, pour une autre unité institutionnelle résidente en échange d'un salaire ou d'une rétribution équivalente.
Un non-salarié est une personne qui travaille mais qui est rémunérée sous une autre forme qu'un salaire, c'est-à-dire sans lien de subordination fixé par contrat de travail (exemples : exploitant agricole, profession libérale, travailleur indépendant, gérant de société,.etc.).
Pôles d’emplois
L’INSEE distingue deux types de pôles d’emplois :
Le pôle urbain est une unité urbaine au moins 5 000 emplois et qui n'est pas située dans la couronne périurbaine d'un autre pôle urbain.
Le pôle rural est composé des communes (ou unités urbaines) n'appartenant pas à l'espace à dominante urbaine et comptant 1 500 emplois ou plus.

 

De fortes disparités territoriales dans la répartition des emplois par grand secteur d'activité

  • Le poids de l'agriculture est encore très élevé dans certaines communautés, situées en particulier du nord du département.
  • L'industrie avoisinne ou dépasse un quart des emplois dans 4 communautés : Sologne des Rivières, Grand Chambord , Territoires Vendômois, Collines du Perche
  • Pour l'ensemble "Commerce, transports, services", l’écart est très important entre Agglopolys et les autres territoires.
  • La construction tient une place sensiblement plus élevée qu'ailleurs en Sologne des Etangs, Terres du Val de Loire et Val-de-Cher - Controis.

Répartition de l'emploi total par grand secteur et par communauté de communes ou d'agglomération en 2013

Source : Insee -RP 2013 - exploitation complémentaire

 

Des évolutions très contrastées entre 2008 et 2013

  • Une évolution globale légèrement négative en Loir-et-Cher (- 0,4 %), perte de 491 emplois,
  • Un très fort recul en agriculture.
  • Des pertes dans l'industrie un peu plus limitées qu'aux échelons géographiques supérieurs.
  • Une diminution plus marquée en Sologne et les trois principaux pôles.

Evolution de l'emploi total entre 2008 et 2013 par grand secteur d'activité

Source : Insee -RP2008 et 2013 - exploitation complémentaire

 

Evolution de l'emploi total entre 2008 et 2013 par communauté de communes ou d'agglomération

Source : Insee -RP 2008 et 2013 - exploitation principale

Des tableaux et graphiques mis à jour en temps réel, les grandes tendances du trimestre: une palette d’outils complémentaires pour suivre l’actualité économique.

Les chiffres clés

Sélection des principaux indicateurs  non commentés – évolution et comparaison avec la région Centre-Val de France et la France. Le tableau est mis à jour et publié dès qu’une donnée est actualisée.

 

La situation du Loir-et-Cher semble mitigée

GraphClavier D 97619105 SPublié le 21/09/2018

      Les grands espoirs de croissance nés de la très bonne tenue de l’économie nationale en 2017 ne se sont manifestement pas concrétisés. De nombreux signes de freinage, parfois brutal, ont progressivement assombri l’horizon depuis le début de l’année, faisant craindre un retour « de la croissance molle ». Le commerce extérieur a eu un impact négatif sur le PIB au cours des premiers mois. La consommation des ménages stagne sous l’effet de certaines mesures fiscales et surtout du renchérissement du coût de l’énergie et plus globalement de la réapparition de tensions inflationnistes (à leur plus haut niveau depuis 2012). L’activité a en conséquence ralenti, impactant les projets d’investissements et le climat des affaires. Les objectifs de croissance pour 2018 ont été revus à la baisse en tenant compte d’une fin d’année que l’on escompte plus vigoureuse.

Dans un tel contexte, assez maussade, la situation du Loir-et-Cher semble mitigée. La dynamique économique paraît assez faible malgré plusieurs indicateurs positifs.

L’activité des entreprises reste orientée à la hausse, mais son rythme de progression a diminué de moitié ; il parait assez faible (+ 1,7 % en 12 mois pour les chiffres d’affaires) en comparaison des résultats régionaux et plus encore nationaux, alors que le constat était inverse il y a un an. On notera cependant que le deuxième trimestre s’est révélé plus encourageant que les précédents. L’activité réalisée à l’export paraît aussi plutôt dynamique.

Les enquêtes menées localement en septembre montrent que le bon moral des chefs d’entreprise n’a pas été entamé. Les carnets de commandes se sont bien garnis dans l’industrie et la demande est soutenue dans les services. Les cas de difficultés financières seraient relativement peu nombreux, comme semble en attester le faible volume des cotisations sociales en retard de règlement (en juin). Le nombre des défaillances croît légèrement mais demeure à un niveau relativement bas.

Le niveau d’investissement des entreprises a encore fléchi, alors qu’il augmentait globalement en région et en France. Mais la progression très sensible des crédits d’équipement, plus forte qu’ailleurs, notamment au deuxième trimestre, laisse espérer un changement de tendance dans ce domaine.

Contrairement aux deux années précédentes, ces évolutions n’ont pas eu d’impact bénéfique sur l’emploi. Alors que 2017 fut une bonne année dans l’hexagone, le Loir-et-Cher subit une légère érosion de son volume d’emplois salariés alors que ce dernier progresse en région et en France. Le département affiche en la matière l’un des deux plus mauvais résultats du Centre-Val de Loire. Le recul de l’emploi dans l’industrie et les services y est le plus fort (960 emplois perdus en 12 mois) mais il est en grande partie compensé par une progression très soutenue de l’intérim. A noter aussi un renforcement des activités de restauration-hébergement, comme c’est le cas dans les deux autres départements de l’axe ligérien.

Le secteur de la construction, ici plus qu’ailleurs très affecté par la chute abyssale des projets de logements, retrouve progressivement des couleurs (une cinquantaine d’emplois créés au 1er trimestre), sans que cela lui permette de retrouver les niveaux antérieurs (il a perdu un quart de ses emplois en 10 ans). Les ouvertures de chantier se sont récemment multipliées (+ 40 % en 12 mois) mais les permis délivrés diminuent de nouveau après six mois de hausse et les projets de logements collectifs restent peu nombreux.

Le taux de chômage est de 7,7 % (mars), nettement inférieur au taux national ; il est le plus faible de la région. Fin juin, le Loir-et-Cher comptait 14 450 demandeurs d’emploi de catégorie A (sans activité dans le mois), soit un millier de moins qu’au début 2016. Sur 12 mois, le recul est de près de 2 %. Néanmoins les rangs des catégories B et C (activité partielle) continuent de se renforcer, de près de 5 % en un an, signe que les allers-retours entre emploi et chômage sont toujours plus fréquents.

Globalement, la prime d’activité mise en place début 2016 a été versée à près de 13 500 travailleurs à revenus modestes en 2017, en hausse de 8 % en un an. Le nombre de foyers allocataires du RSA (6 746 fin juillet) s’est fortement contracté : 600 en moins depuis début 2016, soit une baisse proche de 8 %, plus marquée qu’en région ou en métropole. 23 % d’entre eux perçoivent parallèlement la prime d’activité et sont donc proches de l’emploi. La part de la population couverte par ces dispositifs demeure plus faible qu’en moyenne métropolitaine et, avec un taux de pauvreté de 12,8 % fin 2015 (dernier chiffre disponible), le Loir-et-Cher se place au 26ème rang des 96 départements (région : 13,2 % ; France métropolitaine : 14,9 %).

La situation économique locale devrait logiquement s’améliorer à l’automne. Mais elle sera tributaire des aléas de l’économie mondiale, sur laquelle pèse de lourdes incertitudes, notamment les effets de la guerre commerciale lancée par les Etats-Unis.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.