Ce tableau de bord de l’économie et de l’emploi apporte une vision synthétique et rapide de l’évolution conjoncturelle de la communauté du Romorantinais et du Monestois, au travers d’indicateurs macroéconomiques.

Sur longue période, de 2007 à 2018, le bilan de l’économie communautaire demeure très positif avec un gain de 600 postes salariés, ce qui représente une progression de 8,8 % qui contraste avantageusement avec les résultats du Loir-et-Cher (- 5,3 %).
Cependant, il semble que celle-ci soit entrée dans une nouvelle phase. Pour l’année 2018, la communauté a perdu près de 200 postes salariés, soit un recul de 2,7 %, plus important que celui observé pour le Loir-et-Cher et la région (- 0,4 %).

Ce tableau de bord de l’économie et de l’emploi apporte une vision synthétique et rapide de l’évolution conjoncturelle de la communauté du Romorantinais et du Monestois, au travers d’indicateurs macroéconomiques.

La bonne tenue de l’économie romorantinaise se confirme trimestre après trimestre même si un léger tassement de la création d’emplois est perceptible au 2nd trimestre. Selon les dernières données publiées par l’URSSAF la zone d’emploi de Romorantin - dont le périmètre est plus étendu que celui de la communauté de communes - a enregistré une hausse de ses effectifs salariés de + 0,2 % en un an (soit une trentaine à fin juin). Le territoire n’apparaît plus en pointe pour cet indicateur : le résultat est assez comparable à celui de la région (+ 0,3 %) mais il demeure nettement plus favorable que celui du Loir-et-Cher qui perd 230 emplois (- 0,3 %). Le bilan du 2ème trimestre paraît cependant de nouveau encourageant (création nette d’une quarantaine de postes).

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.